Juini 2012

 

 

De l'eau en juin, quel bonheur pour la rivière. Cela faisait quelques années que l'on n'avait pas connu un vrai printemps.

 

 

Et après les orages, le ciel est parfois de toute beauté.

 

 

150 m3/s en juin, les poissons sont heureux.

 

 

Puis 550 m3/s quelques jours plus tard.

 

 

Et après la crue, les fonds de la BRA sont magnifiques.

 

 

Les aigrettes font bombance au milieu des herbes innondées.

 

 

Quand l'eau s'éclaircit...

 

 

... les pêcheurs regagnent la rivière.

 

 

Les ombres sont en forme en ce mois de juin 2012.

Pendant l'épreuve de 1ère division les 26 et 27 mai, 229 poissons dont 44 truites ont été capturés avec une rivière à 45 m3/s environ.

Hélas, un nombre important des ombres capturés en 2012 portent les stigmates des attaques des harles bièvres très nombreux depuis la naissance des jeunes de l'année. (voir film de harles bièvres)

 

 

Et ils ont toujours un mimétisme étonnant.

 

 

Pendant la crue, il est toujours possible d'attaquer de beaux poissons dans les lônes, même s'ils sont très éloignés des salmonidés habituels.

 

 

Les tanches des lônes de la BRA, friandes de larves mais très craintives et très sélectives.

 

 

Retour à la rivière et aux truites, difficiles en ce mois de juin mais également en pleine forme.

 

 

C'est nourrissant les gammares.

 

 

Il n' y a pas que des grosses dans l'Ain.

 

 

combat de castors sur la BRA, exceptionnel!!!

 

 

Moins réjouissant pour nos poissons, la colonisation de la rivière par les harles bièvres. Une présence plus qu'inquiétante.