L'UPRA son parcours, sa gestion La réglementation Les cartes de pêche L'ombre L'alevinage: la reproduction naturelle La truite La lutte contre les cormorans La cellule d'alerte estivale
  accueil les agressions subies par la BRA La faune de Basse Rivière d'Ain La géographie de la Basse Rivière d'Ain Le bazard, les infos de BRA.com la galerie  
L'ouverture de cette page peut prendre du temps (qq minutes). En effet, les vidéos en format réduit se chargent automatiquement pendant l'ouverture de page. Nous travaillons actuellement à améliorer ce fonctionnement.
  • Ce qu'il faut savoir sur les truites de la basse rivière d'AIN:
  • La truite fario (salmo trutta fario) de la basse rivière d'Ain fait partie de la souche méditéranéenne. Elle est présente dans les eaux vives et oxygénées, elle supporte très mal la pollution et les eaux trop chaudes, mais semble être plus robuste que son co-locataire l'ombre. Sur la basse rivière d'Ain, elle est présente à peu près partout.
    • Dans les lônes
    • Dans les courants
    • Sur les bordures dans peu d'eau
    • Au milieu d'un grand lisse où, postée, elle se nourrit en surface.
  • Son régime alimentaire: Elle est opportuniste. Son régime de base est le gammare, espèce très répendue sur la rivière. Cet apport de protéines est massif et ne nécessite que peu d'efforts. En effet, les rassemblements sont fréquents, la truite les consomme par centaines. Juvénile, elle se nourrira aussi de larves aquatiques, insectes imagos et de vairons. Plus elle grossit, plus elle aura tendance à s'attaquer à des poissons plus volumineux (gardons, barbeaux). Certains gros sujets continuent toutefois à se nourrir d'insectes et de larves.
Une truite de 53 cm a été capturée lors d'une pêche du CEMAGREF, elle avait dans la gueule ce barbeau de 31 cm.
Les barbeaux de toutes tailles constituent une source de nourriture pour de nombreux habitants de la Basse Rivière d'Ain. Ci contre une loche. Les éphémères, les March Brown très abondantes dès le mois de février, déclenchent souvent une activité alimentaire frénétique. Dès le mois d'Avril, les truites se régalent de vairons, de gammares. La nourriture est très abondante à cette période.

télécharger la capture d'une truite en sèche (le film en bonne définition)

Par un après midi du mois de mars, le débit de la rivière est de plus de 140 m3/s. Seule une éclosion massive de March Brown peut déclencher une telle euphorie. Les 4 poissons accessibles furent capturés dont une de 57 cm. Ici la capture d'un poisson de 42cm.

Pour lire la video ci-contre cliquez sur "lire"

 

 

télécharger une truite dévorant des gammares (le film en bonne définition)

Cette truite, dont la taille avoisine les 60 cm, couchée sous un amas de branches consommait sans modération une colonie de gammares. Sa présence fut trahie par des bruits d'aspiration. Elle devait s'appuyer sur sa nageoire pectorale gauche pour attraper sa pitence.....de bons souvenirs, un régal pour les yeux.

Pour lire la video ci-contre cliquez sur "lire"

 

 

télécharger la capture d'une truite en nymphe (le film en bonne définition)

Truite prise à l'aval du pont de Blyes, à cet endroit, le courant est assez puissant et l'utilisation d'une nymphe bien lestée est obligatoire, ce qui complique un peu le lancer.

Pour lire la video ci-contre cliquez sur "lire"

 

 

 

télécharger la capture d'une truite de 52cm en nymphe (le film en bonne définition)

Truite capturée par un pêcheur chanceux, mais il faut dire, bien mal guidé. En fait, elle s'est ferrée toute seule, on mesure ici la probabilté de faire un tel poisson.

Pour lire la video ci-contre cliquez sur "lire"

 

 

 

Sa reproduction: La truite se reproduit à partir de mi-novembre sur la basse rivière d'Ain. Le frai peut se prolonger jusqu'au mois de Janvier. Elle creuse un nid de 7 à 10 cm de profondeur dans le gravier où la femelle dépose les oeufs qui y sont fécondés par le mâle. Les oeufs sont assez gros 3 à 4mm de diamètre et leur nombre varie selon de poids du géniteur. Les oeufs mettront 400à 500°C.Jour pour éclore, (2 mois environ sur la BRA). Sur la Basse Rivière d'AIN, les meilleurs géniteurs sont des poissons de 45 à 60 cm. La maturité sexuelle des truites n'a jamais lieu avant les trois ans soit une taille de 35 à 40 cm sur la basse rivière d'AIN.
Truites surprises sur un affluent de la rivière, au mois de décembre. Les femelles creusent le nid, elles restent globalement très zébrées, les mâles prennent une teinte plus sombre, et s'occupent de poursuivre leurs congénères qui s'approchent trop près du nid.

film de truites sur une frayère, le mâle et la femelle (lien pour une meilleur définition)

 

 

 

 

 

film de truites sur une frayère, le mâle a beaucoup de concurrence (le film en bonne définition)

 

 

 

 

  • La remise des poissons à l'eau dans de bonnes conditions:
    • Pêchez sans ardillon.
    • Mouillez vos mains avant de saisir le poisson.
    • Laissez le poisson le moins longtemps hors de l'eau.
    • Replacez le poisson face au courant pendant un moment, afin qu'il se réoxygène et reprenne de la vitalité.
    • Attendez que le poisson reparte de lui même.
    • Voilà, vous aurez combattu un beau poisson qui a toutes les chances de pouvoir se reproduire au mois de Novembre et de redonner à nouveau du plaisir aux pêcheurs.
Les poissons ainsi relâchés peuvent être recapturés comme l'attestent les photos ci dessous:
Il s'agit bien du même poisson capturé à gauche pour la première fois en Mars 2006 et la deuxième fois en Mars 2007. La disposition et la taille des points sur la tête et le corps permettent d'identififier les individus. Ici le bourrelet à la commissure de la gueule est bien spécifique. Les deux fois, ce poisson a succombé à une imitation de march brown.
Ici, ce poisson de 51 cm capturé la première fois en Mai 2007 a étérecapturé en septembre 2007 sensiblement au même endroit.

A gauche, une truite de 45 cm, mesurée à la fin du mois de mars 2007(NK de Blyes), recapturée à la fin du mois de Juillet 2007. Ce poisson mesurait alors près de 47cm.
Sa croissance: Dans la Basse Rivière d'Ain, les truites grossissent très rapidement. A 1 an elles font entre 12 et 15 cm, à 2 ans 23 à 30 cm. Car s'il est extrèmement rare de trouver des ombres de plus de 50 cm sur la Basse Rivière d'Ain, une truite peut atteindre 70 voire 80 cm et vivre une quinziane d'années pour peu qu'on la laisse vivre.
Truitelles et ombrets capturés en Août 2007. Les truitelles font une bonne dizaine de centimètres.
Truite de 33,7 cm au mois d'Août, rien ne prouve que ce spécimen se soit déjà reproduit sur la Basse Rivière d'Ain. Nous aurons bientôt son âge, grâce à l'étude de ses écailles.
Tous les ans, des poissons aussi gros sont capturés sur la Basse Rivière d'Ain: on est bien loin de la taille minimale de 25 cm.